Portugal 2008

de Porto a Jovim chez Maria et Carmindo

12:32, 19/10/2008 .. 0 commentaires .. Lien
 

15 Octobre 2008 : visite de Porto

Nous sommes installés dans le camping Marisol à Vila Nova DE Gaia à côté de 2 couples de Bretons très sympa, d'ailleurs, ils nous ont offert l'apéro !!! Ils ont visité Porto ce jour, les chais aussi et ils partiront demain vers le sud.;

Nous partons en bus, N°906 pour le centre ville à une dizaine de km. On débarque place Delgado où se trouve l'hôtel de ville et près de la place de la liberdade au centre ville;

  

 

 

 

 

 

 

 

                  les maisons                                                                                                  le marche

 

De là, nous allons nous promener rue Santa Catarina qui est en partie piétonne et où on trouve les jolies boutiques et des enseignes internationales. Nous faisons un crochet sur le marché de Bolhao où nous trouvons beaucoup de fleurs.

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     devanture                                                                                                eglise

Visite de la gare de Sao Bentooù les murs sont décorés d'azujelos, 20000 mosaïques qui datent de 1930, peints par Jorge Colaço.

     

 

 

 

 

 

 

 

 

     le Majestic                                                                                                         place de la liberdade

 

 

Nous nous promenons ensuite dans les petites rues, puis vers la cathédrale qui est fermée pendant le midi, alors nous descendons sur le quai Ribeira devant le Douro pour manger à la terrasse d'un petit restaurant « chez lapin ».

   

 

 

 

 

 

 

 

    la gare

   

 

 

 

 

 

 

 

 

                           la gare

 

Monique mange la salade lapin et le plat de résistance lapin, excellent.

   

 

 

 

 

 

 

 

   quai ribeira le resto chez lapin

Nous sommes pratiquement sous le pont D.Luis1 qui est comme la tour Eiffel couchée, toujours l'œuvre d'Eiffel.

    

 

 

 

 

 

 

 

      le pont Luis                                                                                                      les tonneaux de porto

Nous nous promenons sur les quais en nous dirigeant vers le musée du vin de porto, puis vers le Jardim de Palacio de Cristal, joli jardin public très fleuri et décoré d'agréables fontaines. Nous repartons prendre le bus place Delgado et nous passons devant plusieurs églises toujours très dorées à l'intérieur. Nous décidons de ne pas visiter de musées.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain nous irons vers vila nova de gaïa pour faire les chais et déguster !!!!!

 

16 Octobre 2008 : les dégustations de Porto.

Après avoir salué nos amis bretons qui partent, nous allons à Porto en bus et descendons après le pont Luis1. Au départ, nous voulions faire du vélo, mais vu la pluie qui est menaçante, nous visiterons les chais. Nous remontons les escaliers jusqu'en haut du pont que nous traversons à pied dans le sens Porto/Vila Nova De Gaïa.

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   sur le pont Luis

 

 

 

A ce niveau, il y a des jolis panoramas sur Porto et le Douro.

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   le funiculaire

 

Nous constatons aussi l'état de délabrement des maisons dont certaines sont en restauration. Nous dégustons dans un chais, mais nous sommes déçus car dans les chais à dégustation gratuite, on vous offre le verre de moins bonne qualité et si vous voulez goûter un meilleur, exemple le Tawny, c'est payant ;

  

 

 

 

 

 

 

 

 

   le car touristique                                                                                                   la cathedrale et Porto vus de Vila Nova de Gaia

nous finissons par déguster à un 2ème chais « CROFT » et nous achetons plusieurs qualités de Porto.

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    la degustation  

 

Nous revenons au CC et la pluie se met à tomber. Nous passerons l'aprem ici et demain essaierons de trouver Carmindo et Maria à Jovim car j'ai leur adresse, mais je pense qu'ils sont absents d'après les infos de Didier. Tant pis, s'ils ne sont pas là, nous irons à Guimares, puis nous remonterons à Bragança avant de traverser l'Espagne et de rentrer milieu de semaine prochaine.

 

17 Octobre 2008 : les retrouvailles avec Maria et Carmindo

Nous voilà partis pour Jovim où nous devrions retrouver Maria qui a travaillé avec moi pendant 20 ans en Normandie et Carmindo, son mari qui jouait au football avec moi et était également très bon colombophile.

    

 

 

 

 

 

 

 

 

    Maria       Andre   Carmindo

Nous ne sommes pas sûrs de les retrouver car ils étaient partis en Bretagne chez leur fille.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                      Monique Maria   Carmindo

Nous arrivons vers 11h au N°47 et je vois une laguna immatriculée dans le 22 !!! il y a donc quelqu'un, je sonne, Maria ouvre sa fenêtre, balbutie quelques mots en portugais que je ne comprends pas, ne me reconnais pas de suite, mais quand je dis : bonjour Maria, elle reconnaît la voix et est très heureuse de notre venue ; Carmindo arrive et bien sûr, ce sont les embrassades après une quinzaine d'années ;

la stele qui rappelle que 53 personnes ont disparu dans le Douro lorsque le pont s'est ecroule en 2001.

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

     le reconfort chez la niece

Après un petit porto, c'est le restaurant, puis la visite de quelques colombiers où j'ai pu voir de très beaux pigeons ; ensuite, une visite dans un café tenu par la nièce de Maria, puis retour à la maison où j'ai pris en mains plusieurs pigeons de différentes origines, dont de très beaux noirs !!! nous n'oublions pas d'appeler notre gendre Olivier qui fête son annif aujourd'hui. Le soir, petit porto, manger et bien sûr discussion sur le bon vieux temps, surtout pour nous 2 les hommes, le foot et les pigeons !!! d'ailleurs dans la voiture, Maria dit à Carmindo, «  tu peux pas parler autre chose que pigeons », mais il est tellement passionné et moi un peu aussi. Nous avons passé une excellente journée, dormons dans la chambre d'amis et demain Guimaraes. Le coq nous réveille à 5h30, mais nous flémardons beaucoup plus tard.

 

18 0ctobre 2008 : Guimaraes

Monique a récupéré un peu, mais c'est pas terrible, elle a un gros rhume et fait un peu de fièvre. Nous nous levons à 9h locale et après un bon petit déjeuner préparé par Maria, nous levons le camp. Maria donne des cadeaux à Monique, Porto, haricots du jardin, vin rouge fabriqué par Carmindo, etc, nous sommes vraiment ravis d'un tel accueil et de tant de gentillesse. Ils nous emmènent jusqu'à l'entrée de la route principale afin d'éviter de chercher notre route et nous voilà partis pour Guimaraes où nous arrivons vers 13h30.

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                           arrivee  a  guimaraes                                    la porte

Nous nous garons sur le grand parking du château, et après le repas, nous allons visiter le centre historique : de larges avenues, un dédale de petites rues reliant des places bordées de maisons anciennes en granit ;

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           le chevallier de Guimaraes                                               la place (une)

de nombreuses fontaines, des jets d'eau, des églises, le musée, enfin une jolie ville où il fait bon flâner, mais nous n'avons pas envie de visiter les intérieurs, on a notre dose.

   

 

 

 

 

 

 

 

      les balcons fleuris                                                                                       les parterres devant l'eglise

Après cette ballade, nous sommes perdus et finissons par retrouver le château que nous visitons avant de partir pour le camping de Chaves où nous dormons ce soir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 le chateau

Il nous faudra 2 jours pour traverser l'Espagne et 2 jours pour arriver chez nous, donc certainement dans la nuit de mardi prochain ou alors mercredi 22.


Publié à 12:32, le 19/10/2008, Porto
Mots clefs :

Le colombodrome de Mira

12:08, 14/10/2008 .. 0 commentaires .. Lien
 

13 Octobre 2008 : le Colombodrome de Mira.

Ce matin, j'ai mis à jour le blog et fait une petite sieste car j'ai attrapé la crève.

J'ai réussi à avoir la fédération portugaise au téléphone et le secrétaire général, Joaquim LOPES vient me chercher à 16h environ pour visiter le colombodrome. Il est accompagné d' Antonio, le soigneur.

               

 

 

 

 

 

 

 

    les 120 m de colombier                                                                                 l'aile droite

Je suis très impressionné par les installations qui sont immenses, 120 mètres de colombiers dans un état de propreté extra, 27 colombiers il me semble.

 

               

 

 

 

 

 

 

 

le spoutnick         

Il reste une centaine de pigeons qui seront vendus lors de la dernière vente fin octobre. Les colombiers peuvent contenir 1700 pigeons, c'est énorme. J'ai remarqué aussi la méthode pour enloger les pigeons : une ouverture en bas du compartiment permet aux pigeons de rentrer directement dans les paniers et ils sont habitués à cela depuis leur arrivée.

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 

le système de mise en paniers rapide

Des grandes volières mobiles sont aussi installées devant les spoutnicks et permettent aux pigeons de mieux s'orienter dès leur premier vol. Lors des entraînements, tous les pigeons sont lâchés en même temps. En arrivant à Mira, dans la forêt, j'ai aperçu plusieurs rapaces style autour des palombes et Joaquim LOPES me confirme que c'est un fléau et qu'ils perdent plus de pigeons dû aux rapaces plutôt qu'aux entraînements. La finale a lieu à 400/420km environ et les pertes lors des entraînements ne dépassent pas 10%.

 

   

 

 

 

 

                    

 

 

les pigeons au calme                                                                                        le soigneur  Antonio

 

 Lors de la finale, 5 à 6000 personnes viennent assister à l'arrivée des pigeons qui est diffusée sur  écran géant de 45m2. Face au colombodrome, sur une grande place mise à disposition par la mairie, des stands sont installés pour les spectateurs. Sur la place, on aperçoit une image de pigeon faite avec les pavés, point de repère des pigeons !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la fête, les amateurs sont absorbés par l'arrivée des pigeons et il n'y a pas de stand commercial.

 

 

                                       

En tout cas, je remercie beaucoup Joaquim LOPES pour son excellent accueil, pour sa gentillesse, sa compétence dans les explications et le temps qu'il a passé avec moi, c'était vraiment sympa ;

En plus, il m'a permis grâce à leur fichier de retrouver un ami colombophile portugais perdu de vue depuis 15 ans environ.

 

Je pense sincèrement que des colombodromes comme les deux que je connais à Mira et à Roye sont des vitrines internationales de la colombophilie et permettent de faire la propagande de notre loisir.

  Joaquim LOPES secrétaire de la fédération portugaise

Au Portugal, il y a 14000 amateurs, comme en France et ils ont aussi des difficultés pour maintenir les effectifs, en particulier depuis la grippe aviaire.  


Publié à 12:08, le 14/10/2008,
Mots clefs :

Montemor o Velho, Coimbra et Conimbriga

01:01, 13/10/2008 .. 1 commentaires .. Lien
 

10 0ctobre 2008 : Figueira da Foz  Coimbra

Le matin, nous allons visiter la ville et plus particulièrement le musée de Figueira où noous découvrons des sculptures aux grands pieds et aux grandes mains, mais nous n'avions pas d'appareil photo ; on découvre aussi les armes de guerre de l'Europe et une collection de cartes postales ; mais d'entrée, c'est une exposition sur les 200 ans de la victoire envers Napoléon qui rêvait d'envahir le Portugal !!! le 13 octobre 1808.

Je vais à la bibliothèque et je mets le blog à jour car il y a au Portugal internet gratuit dans les bibliothèques.

Après manger, nous partons à la recherche du propane car une bouteille est vide et l'autre bien entamée ; on finit par trouver le centre de recharge sous l'ancien pont, à droite en venant du sud ; coût : 24 euros pour 1bouteille ¾ alors qu'en France je paie 29 euros une bouteille. !!!!

Nous passons par le petit village fortifié de Montemor o Velho, qui est dominé par les ruines de la citadelle bâtie au 11ème siècle pour interdire l'accès de Coimbra aux Maures.

 

 

Nous logeons au camping municipal de Coimbra.

 

 

 

 

 

 

11 Octobre 2008 :  Coimbra visite

Aujourd'hui, nous avons visité Coimbra ou plutôt la vieille ville et plus particulièrement l'Universidade,  la vieille université. Le bâtiment où se trouve installée l'université a été, pendant plus de 4 siècles, le palais royal de Coimbra, ou simplement le palais de la citadelle, la plus ancienne des résidences royales portugaises.

 

       

 

 

 

 

 

 

 

Le clou de la visite est la bibliothèque, majestueuse comme l'a souligné Monique, et maintenant musée d'une décoration super et où se trouvent classés 200 000 livres. Nous visitons ensuite la salle des actes qui est la salle principale qui est aussi connue sous la « salle des petites capes », et est utilisée lors des diverses cérémonies et actes académiques. Le plus fréquent est la soutenance de thèse. L'habit universitaire est de mise pour l'étudiant et le jury : pantalon noir ou jupe noire, redingote noire, chemise blanche, longue cape noire et chaussures noires. Cette salle a servi de salle du trône à la première dynastie portugaise de 1143 à 1383 dont les rois avaient élus résidence au palais de la forteresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite ensuite de la prison académique, de la salle de l'examen privé et de la salle des armes qui aurait bien plu à notre petit Paul.

 

                

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                      le rectorat                                                                           le mondego

 

                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous allons ensuite nous désaltérer à une terrasse et là, les pigeons de ville ne sont pas sauvages, ils viennent manger dans votre main ou sur votre table.

           

 

 

 

 

 

 

 

                             la largeur des rues très étroites                                          les pigeons viennent manger dans votre assiette

Nous retournons au camping où nous allons regarder le match de foot contre la Roumanie.

 

12 Octobre 2008 : en route pour Conimbriga et Mira.

Fini le soleil, la pluie a pris le relais et j'ai attrapé un rhume et un mal de gorge !!!

C'est sous la pluie que nous partons visiter Conimbriga et nous payons 8 euros car c'est gratuit le dimanche, jusqu'à 14h !!!! il est 14h30.

       

 

 

 

 

 

 

 

                 les mosaïques                                                                                   les ruines

Nous découvrons des ruines romaines comparables à Ercolano ou Pompéi, mais plus petit et moins bien conservé, car les bâtiments sont à ras du sol ou presque ;

 

            

 

 

 

 

 

 

 

        le temple                                                                                                             amphithéatre

 par contre, quelques jolies mosaïques sont très bien conservées. Les ruines sont situées dans un site arboré entre deux vallées encaissées et ravinées.

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

                    les arcades de l'amphi                                                              le bassin d'eau 

Nous visitons aussi le musée où nous découvrons des céramiques, des sculptures, mosaïques et petits objets évoquant les conditions socio-économiques dans lesquelles vivaient les habitants de Conimbriga depuis le début de l'Empire Romain jusqu'au 6ème siècle ;

 

Nous voyons aussi une maquette représentant le forum au centre, le temple, puis l'administration et de chaque côté les commerces, les artisans.

 

 

 

 

 

      reconstitution sur maquette

Après la visite, direction Mira au camping Ortibur.


Publié à 01:01, le 13/10/2008, Coimbra
Mots clefs :

Fatima et Tomar le couvent du Christ

02:50, 10/10/2008 .. 1 commentaires .. Lien

9 0ctobre 2008 : Fatima, puis le couvent du Christ à Tomar.

Nous partons ce matin pour Fatima où le 13 octobre 1917 la vierge est apparue à 3 jeunes bergers : Francisco et Jacinta, frère et sœur et Lucia leur cousine. Ils gardaient leur troupeau lorsque le ciel s’est illuminé et la vierge leur est apparue dans les branches d’un chêne et s’est adressée à eux.

 

                 

 

 

 

 

 

                      la basilique                                                         la chapelle des apparitions

Cet endroit est devenu l’un des plus grands sanctuaires du monde et 300 000 pèlerins peuvent se rassembler sur l’immense esplanade de 540m sur 160m qui se trouve devant la basilique dominée par une tour de 65m. Les 3 tombeaux des bergers sont à l’intérieur.

 

    

On peut apercevoir de nombreux paralysés, et des pèlerins qui  parcourent l’esplanade à genoux jusqu’à la chapelle des apparitions.

 

Ensuite direction Tomar où nous mangeons sur le parking.

 

  

  le banc en azulejos

Nous roulons dans une région très vallonnée pour atteindre le château fort du 12ème siècle construit par l’ordre des Templiers. Le château abrite le Couvent du christ, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

 

                              vue de l'interieur

En 1314, le roi de France Philippe le Bel demande au pape de dissoudre l’ordre des Templiers ; alors, en 1319, le roi Denis crée un nouvel ordre, celui du Christ qui récupère les biens de l’ordre du Temple, les moines chevaliers sont pour la plupart d’anciens templiers. 

 

                      

le porche                                                    la fenetre du couvent du christ sculptee

Les bâtiments du couvent du christ ont été construits du 12ème au17ème  siècle et l’architecture est un mélange des styles roman, gothique, manuélien et renaissance.

 

Nous visitons l’église, la rotonde des templiers, le grand cloître, la fenêtre du couvent sculptée de façon étonnante et joliment décorée de détails végétaux et marins. Comme dans les autres monastères, nous découvrons le réfectoire, le dortoir, la cuisine, des chapelles etc…

Nous avons notre dose d’édifices religieux et notre préféré est le monastère Jéronimos de Belem et Batalha.

 

  le refectoire

Nous partons pour le camping de Figueira da Foz afin de remplir notre bouteille de propane demain si nous trouvons l’usine.

 

Il fait plus froid la nuit : ce matin, 15° et avec le soleil, il fait plus chaud l’après-midi : 26°. 


Publié à 02:50, le 10/10/2008, Tomar
Mots clefs :

Sinta, Obidos, Alcobaca, Batalha,

01:31, 10/10/2008 .. 0 commentaires .. Lien

c'est de la bibliotheque de Figueira que je mets  a jour et c'est pas toujours evident. je vais essayer de mettre les photos.

6 Octobre 2008 : Sintra

Départ ce matin de Costa do Caparica pour un camping près de Sintra. Malheureusement, pas de bus à proximité et 14 euros l’emplacement. Nous décidons donc d’aller à Sintra en CC. Nous mangeons sur une place de parking à Sintra près du Palais National, puis nous le visitons.

 

  

le palais national                                                                                la fontaine aux azulejos

Bonne impression extérieure avec ses deux cheminées coniques et la visite confirme ce que dit le guide Michelin : mérite ses étoiles ;

  

la chambre royale                                                                        la cuisine

de jolis meubles, des décorations au plafond superbes, une salle des armoiries  extra avec au plafond en coupole reposant sur des trompes d’angles et constitué de caissons peints représentant les blasons de 72 familles nobles portugaises du début du 16ème siècle, la salle des pies, remarquable décoration d’azulejos des 15 et 16èmes siècles surtout dans la salle des arabes, la chapelle et la salle des sirènes, vraiment une belle visite.

 

  

  salle de reception                                                                                 le plafond de la salle des armoiries

Nous ne pourrons pas visiter le palais de Pena car il est trop tard !!!

nous décidons donc de partir vers Obidos ou plutôt vers un camping à Péniche près de l’océan. Nous nous arrêtons au camping municipal pour moins de 5 euros.

 

  

 

 

                          le chateau des maures                                                                      en ville

7 Octobre 2008 : Obidos

Nous partons en fin de matinée pour Obidos où nous nous installons sur l’aire de service à l’entrée du village. Après manger, nous attendons l’arrêt de la pluie qui ne cesse de tomber de puis cette nuit. Puis nous allons visiter ce petit village médiéval haut perché, entouré de remparts, avec son château, quelques tours, le donjon et bien sûr plusieurs églises ;

 

            

    nous faisons le tour des remparts d’où nous pouvons admirer les paysages avoisinants et le site. Le village est très touristique avec un afflux de nombreux visiteurs qui envahissent les boutiques de porcelaine et autres souvenirs relatifs au Portugal et à la cité médiévale.

 

   

  

 La rue principale, étroite est dallée comme toutes les rues en ville au Portugal, et ici bordée de maisons blanches, fleuries de géranium et de bougainvilliers, où sont installés les magasins d’artisanat et des restaurants.

 

   

                                  

le chateau obidos                                                                         vue du chateau

                             vue des remparts

Nous partons ensuite pour Alcobaça où nous dormirons au camping municipal pour 6 euros.

 

8 Octobre 2008 : Alcobaça Nazaré puis Batalha 100km au nord de Lisbonne

Lever tôt pour prendre des photos du monastère d’Alcobaça sous le soleil !!! manque de chance, il y a beaucoup de brumes et difficile de photographier, donc nous visitons le monastère : l’église est la plus haute du Portugal, mais il n’y a plus de statues ou vitraux, elle est dénudée.

 

      

 

 

 

 

 Nous pouvons quand même voir les tombeaux de Pierre 1er et Inès qui ont une très belle histoire d’amour. Le père du roi Pierre a fait assassiner Inès qui était la maîtresse de Pierre, mais 2 ans après, le roi est mort et Pierre1er a fait exhumer Inès et l’a couronnée et fait baiser sa main en décomposition par les nobles de la cour.

 

                 

 

 

 

                      le tombeau de Pierre 1er                                                       la salle des rois

Nous achetons un billet couplé pour Alcobaça, Bathala et Tomar. Nous visitons ensuite le cloître du silence, la salle des moines, la cuisine immense avec une cheminée de 17 mètres de haut, le réfectoire, le dortoir, la salle des rois avec ses frises d’azulejos ;

                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vue de l'interieur                                                            la fontaine

 

 

 mais le clou est la sacristie médiévale où Monique a laissé couler une larme en écoutant le chanteur Luis Peças, contre ténor qui chantait Ave Maria avec une voix exceptionnelle ;j’ai été obligé d’acheter le DVD, sans regrets, c’était tellement beau. De nombreux visiteurs arrivent, espagnols et français en groupe. Après une petite bière, nous mangeons, puis direction Nazaré. 

                   

                      le jardin de buis                                                                           le soleil s'est leve et on a soif

Nous faisons un petit tour à Nazaré et finalement après une traversée de la ville et du port, de la plage, nous décidons de partir sur Batalha. Nous nous installons sur l’aire de service gratuite derrière le Monastère et oh surprise, nous retrouvons les bretons que nous avions rencontrés à Obidos. Nous visitons le Monastère qui a quand même 3 étoiles au guide Michelin et les mérite.

 

 

                    

 

 

 

 

 

 

 

 

              Je ne décrirai pas le monastère, mais simplement, les sculptures sont magnifiques, l’église est immense, on apprécie les chapelles inachevées en plein ciel,

   

la chapelle inachevee                     &am
Publié à 01:31, le 10/10/2008, Batalha
Mots clefs : batalha

Visite de Lisbonne

07:32, 5/10/2008 .. 4 commentaires .. Lien
 

3 Octobre 2008 : Visite de Lisbonne.

Nous prenons le bus 153 à 20mn du camping et nous voilà Place d'Espagne 35 mn plus tard.

Nous prenons le métro pour la place Restauradores où nous allons à l'office de Tourisme ; nous pouvons aussi admirer un obélisque qui commémore l'indépendance du Portugal en 1640 contre la domination espagnole.

                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous allons ensuite vers la place très animée de la Baixa qui existe de puis le 13ème siècle où nous admirons au centre la statue de  Dom PedroIV  et  au  nord  le théâtre national Dona Maria II.

Nous admirons l'Ascenseur de santa Justa, construit en 1901 avec influence de Gustave Eiffel, il monte à 32m de haut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà ensuite sur la place de Comercio, elle est bordée de 3 côtés de bâtiments sur des arcades abritant la bourse et des ministères avec une jolie porte au centre donnant sur une rue piétonne où nous prenons notre repas. Au centre de cette place, la statue à cheval du roi Joseph 1er en 1755.

                 

 

 

 

 

 

 

 

notre chauffeur de tramway                                                                           Monique et son carrosse

Nous prenons le tramway pour l'Alfama où nous visitons le musée des arts décoratifs, ancien palais avec mobilier d'époque, puis le belvédère de Santa Luzia qui se trouve en face d'où on admire le Tage et le port.

          

 

 

 

 

 

 

 

vue du belvédère Santa Luzia

Nous allons ensuite visiter le château Saint-Georges, qui comme tout château occupe une situation stratégique sur une butte avec joli panorama sur la ville et le pont du 25 avril et ce que l'on appelle la mer de paille.

             

 

 

 

 

 

 

 

le chateau St Georges                                                                                       vue du chateau

Nous terminons notre après-midi par la cathédrale qui ne nous a pas impressionnés.

Nous reprenons le tramway et le métro puis le bus pour retourner au camping.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la Cathédrale de Lisbonne

4 Octobre 2008 : Visite de Lisbonne, Belem

Aujourd'hui, c'est le bus n° 129 que nous prenons à 200m du camping. Il arrive 20mn plus tard à l'embarcadère, et là, déception, il y a une grève et nous devons attendre 1h1/2 car les bateaux partent toutes les heures au lieu de toutes les demi-heures.

             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la TOUR DE BELEM   impressionnante

Nous arrivons à Belem à 12h et nous débarquons au centre de tous les bâtiments à visiter. Nous commençons par la Tour de Belem, très imposante et montons au sommet par l'ascenseur.

       

 

 

 

 

 

 

 

Super vue sur le Tage, le Monastère et la ville. Sur le parvis de la Tour, au sol, nous découvrons les cartes du monde avec les conquêtes des navigateurs portugais.

    

 

 

 

 

 

 

 

 

vue de la Tour de Belem                                                                                 le Monastère Jéronimos

Nous visitons ensuite le Monastère de Jéronimos (monastère des Hiéronymites) et son cloître et nous découvrons des bâtiments merveilleux, ainsi que l'église Santa Maria dont la devanture est de toute beauté, fenêtres décorées de riches moulures et partout des niches abritant des statues.

        

      

 

 

 

 

 

 

 

voici le monastère de l'intérieur, super;

 

 

                

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                   l'Eglise Santa Maria

Après la visite, nous mangeons dans un petit resto sympa et vraiment pas cher car nous payons 12euros10 pour chacun un bon plat et 2 bières et nous nous réservons pour le dessert plus tard : une petite glace.

                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vasco de Gama en forme de proue

Nous allons ensuite au musée de la Marine où nous découvrons une collection exceptionnelle de maquettes d'embarcations de différentes époques ainsi que du matériel relatif à la navigation.

               

 

 

 

 

 

 

 

 

Camoès                                                                                                           le pont du 25 Avril

Ce musée est très vaste et à la fin de la visite, nous devons courir pour atteindre l'embarcadère avant le départ du bateau. Dans sa précipitation, Monique se refait mal à la hanche !!! on arrive juste pour embarquer.

 

5 Octobre 2008 : Costa de Caparica

Aujourd'hui, nous nous reposons au camping et allons nous promener en vélo aux alentours.

Promenade sur la plage, un soleil radieux et un monde fou ; très jolie plage et pas mal de baigneurs et planchistes.


Publié à 07:32, le 5/10/2008, Lisbonne
Mots clefs :

En route pour lisbonne

08:18, 2/10/2008 .. 1 commentaires .. Lien

1er Octobre 2008 : en route vers Lisbonne.

Vidanges et plein et nous voilà partis après manger pour le circuit des mégalithes avant d’aller à Lisbonne.

   

Nous trouvons le 1er dolmen qui fait 2mètres50 de haut vers Guadalupe.

Nous continuons et nous trouvons le Cromeleque dos Almendres ; dans une clairière parmi les nombreux chênes lièges, 95 monolithes en granit sont disposés selon un plan ovale de 60m sur 30m. à l’intérieur, ils sont disposés en cercle avec un monolithe au centre. Très impressionnant ;

 

 

 

 

      

Nous allons ensuite voir l’Anta do Zambujeiro qui est un dolmen qui forme une chambre funéraire de 6m de haut. Malheureusement, on ne peut y entrer et il ne reste rien à l’intérieur, les objets découverts sont au musée d’Evora !!!

       

nous décidons d’arrêter cette visite et d’aller à Lisbonne. Sur la route depuis ce midi, nous découvrons de nombreux chênes lièges dont l’écorce est enlevée ainsi que plusieurs entreprises de traitement du chêne liège. Nous arrivons à 6km du camping vers 19h30 et je rate une sortie qui nous oblige à faire 10km supplémentaires et à traverser le pont, ce dont nous nous serions bien passés ; on arrive quand même au camping à l’heure et on s’installe dans le noir ; on verra demain pour changer de place.

On fait un Yams, Monique gagne la première et je gagne les deux suivantes, surtout la dernière où je fais 3 yams !!!!!

 

2 octobre 2008 : Costa de Caprica

Aujourd’hui, uniquement visite sur la plage et nous ne sommes pas déçus, nous avons assisté à une belle partie de pêche. Le filet est placé à plusieurs centaines de mètres de la côte, puis 2 tracteurs tirent le filet en se rapprochant de telle sorte que les poissons sont pris dans la nasse.

 

 

 

     

Après ¾ heure d’attente, le filet arrive sur la plage et les pêcheurs placent une bâche en plastic pour faire glisser la nasse car il y a environ une tonne de poissons et ils n’arrivent pas à la sortir de l’eau.

   

Une fois sortie, les pêcheurs trient le poisson et gardent ceux qui les intéressent pour la vente, puis donnent le solde, des harengs en général pour les personnes présentes qui se dépêchent de remplir leurs sacs plastiques.

     

Nous avons bien apprécié cette pêche et il y avait une foule pour voir et se servir, comme tous les jours.

Aujourd’hui, nous avons encore du soleil et un ciel bleu et demain nous visiterons Lisbonne. Il nous faudra 3 jours si tout va bien car Monique souffre de la hanche et a du mal à marcher !!! Pourvu que çà s’arrange car il y a des km à faire dans Lisbonne.


Publié à 08:18, le 2/10/2008, Distrito de Évora
Mots clefs :

28 au 30 septembre

05:09, 30/09/2008 .. 2 commentaires .. Lien

28 septembre 2008 : Evora

Nous voilà sur la route d’Evora, terrain plus aride qu’au Nord, nous sommes sur la route du vin de l’Aletenjo, quelques vignes et beaucoup de champs d’oliviers. Nous passons par Estremoz, joli village perché avec une tour, mais les alentours sont dénaturés par de nombreuses carrières de granit.

              le chateau d'Evoramonte

            Evoramonte et son chateau

Nous arrivons à Evora monte que nous visitons, comme tous les villages perchés avec des remparts et des maisons blanches ;nous sommes prêts à visiter le château car le week end, c’est gratuit, mais manque de chance, c’est fermé le dernier week end du mois, donc nous décidons d’aller au camping d’Evora. Du haut du village, nous voyons un beau panorama avec les fermes blanches, isolées au milieu des champs d’oliviers. Le château est très imposant, et on a l’impression qu’il est fait de béton. Sur la route, nous apercevons également de nombreux chênes liège sans écorce. Demain visite d’Evora.

Nous nous installons au camping d’Evora où on a droit à 20% de réduction en tant que sénior !!! çà nous fait 11 euros la nuit ;

 

29 septembre 2008 : visite d’Evora

Nous visitons la ville en suivant l’itinéraire proposé par le guide Michelin :

Le bus nous dépose place Giraldo où nous admirons la fontaine, la boîte à eau de la rue nova, puis nous visitons la cathédrale en commençant par le cloître d’où nous avons une belle vue sur Evora, puis la coupole à l’intérieur de la cathédrale ; nous continuons par le palais de Vasco de Gama où il reste quelques arches et des fresques ; ensuite les vestiges du temple romain avec en arrière plan le palais des ducs de Cadaval, le couvent dos Loios.

Nous visitons ensuite ce qui nous a le plus émerveillé, l’Université d’Evora ; 8000 étudiants que nous évitons de déranger pendant les cours ; toutes les disciplines y sont enseignées, sauf la médecine et le droit. Jolie cour intérieure du style renaissance italienne (16ème siècle), les bâtiments se trouvent autour du cloître, entouré d’une galerie à arcades, où ont lieu les cours. Face à l’entrée, on aperçoit le fronton de la salle des actes ornés de statues.sur les murs des salles de classe comme souvent, on peut voir les azulejos qui illustrent les sujets relatifs aux disciplines enseignées. Très beau parc en sortant.

Nous allons ensuite vers la porte de Moura, puis la place de la porte Moura, l’église de nossa senhora de Graça et enfin l’église St François où nous visitons la chapelle des os dont Monique avait entendu parler à la télé et qu’elle tenait à visiter ; c’est une chapelle dont tous les murs sont recouverts d’as humains : crânes, fémurs, humérus etc et à l’entrée on peut lire :

« Nous, Os qui sommes ici, attendons les vôtres » !!!!

 Nous finissons par le jardin public où nous voyons à nouveau les étudiants de 3ème année habillés en noir et avec une cape, qui organisent le bisuthage des jeunes étudiants.

 

place Giraldo                                                                                                             la cathédrale

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               

            le temple romain

                le cloître

                   

 

le couvent dos loios                                                          les fresques de la maison de Vasco de Gama

                 

        

                                                                               l'université

fresque à l'université

          

            

                           

                   

Belle et bonne journée, Monique a mal partout, jambes, épaules, dos, donc demain journée repos.

 

la chapelle aux ossements

30 septembre 2008 : repos

Aujourd’hui, c’est la journée farniente, on va se baigner, il fait très chaud : toujours un beau soleil et un ciel bleu ; ce soir je regarderai Bayern Munich/Lyon !!!

 

 

j'avais oublié: on va vous mettre une petite photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                         


Publié à 05:09, le 30/09/2008,
Mots clefs :

Portugal suite 23 au 25 septembre

07:58, 26/09/2008 .. 1 commentaires .. Lien

voila, il se fait tard, je mets le blog a jou a castelo branco, je n aurai peut etre pas le temps de mettre les photos.

23 septembre 2008 : Amarante vers Vila Réal

Ce matin, nous décidons d’aller visiter le centre ville afin de faire un peu d’exercice : çà ne fera que 3km à pied.

Le centre se trouve à côté  du pont Sao Gonçalo, sur la place républica où nous pouvons voir l’Eglise du monastère de Sao Gonçalo ;  nous retiendrons surtout l’orgue ;

Sur la place, nous pouvons nous connecter à Internet via le bar  où nous dégustons une bonne bière. Le seul problème, le soleil qui m’empêche de bien voir l’écran du portable !! j’arrive tant bien que mal à mettre à jour le blog ;

Nous retournons ensuite au camping d’où nous partons vers 15h30 avec une déception : 1,6euro pour 100litres d’eau !!!

Nous arrivons vers 17h à Viala Real où nous visitons le Palacio Mateus, ou solar de mateus, enfin un beau manoir où vivent encore les descendants ; de très belles choses dont les crucifix (reliquaires), les secrétaires, les meubles, les tableaux, la vaisselle, et bien sûr une trèsjolis chapelle avec une sacristie comme beaucoup d’églises, de style baroque.

En sortant, nous dégustons plusieurs vins et nous achetons du blanc du Douro pour l’apéro ;

Nous trouvons un autre CC à côté du notre et décidons, vu l’heure (20h française), de dormir sur place.  Je regarde Auxerre/Toulouse en coupe de la ligue.

 

     

 

 

            

                                  le PALACIO DE MATEUS. SUPERBE

24 septembre 2008 : Vila Réal vers Castro Daire ;

Nous nous levons vers 7h30 (heure française) car nous ne voulons pas déranger les vendangeurs. Ceux-ci arrivent vers 9h et nous pouvons discuter avec certains anciens immigrés qui parlent le français. Nous pouvons les filmer en cours de vendange à leur grande joie. Nous partons ensuite vers Sabrosa par les routes secondaires et nous découvrons de magnifiques paysages qui ne sont que des vignes en espalier sur les coteaux.

LA MAISON DE MAGELLAN                                                LA ROUTE DU PORTO

 Nous allons voir la maison de Magellan, puis nous allons ensuite vers Pinaho pour suivre la route du vignoble du porto vers Peso de Régua. Sur toutes ces routes, nous découvrons des quintas, qui sont des domaines viticoles. Nous nous arrêtons au quinta do Tedo qui appartient à un viticulteur de Bourgogne. Depuis Pinaho, sur cette route des vins, nous sommes dans la vallée du Douro et le Tédo est un affluent du Douro et traverse le domaine d’où son nom.

 

  

 

 

                         les vendangeurs au boulot

Nous faisons une visite de l’exploitation avec explication de la fabrication du vin rouge et du porto. Le vin rouge est vieilli en fût de chêne de façon naturelle, ce qui donne un excellent goût fruité dû au chêne français. Le porto quant à lui a une fermentation accélérée par un ajout d’eau de vie et il y a ensuite deux qualités de porto, celui qui est oxydé et a une couleur brune orangée, il se boit jeune, alors que la meilleure qualité est le porto rubis qui vieillit en fût de chêne plusieurs années. Ensuite, soit il est vendu en année millésimé, soit il est fait un mélange de plusieurs années. Le détail de la fabrication est bien sûr plus compliqué avec sédimentation et filtration, mais j’ai des lacunes.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                             LA DEGUSTATION. le meilleur moment de la journee

Nous passons ensuite à la dégustation et goûtons 2 vins rouges et 3 porto. Excellent goût. Nous faisons bien sûr nos provisions. Nous mangeons sur place dans le CC avant de partir pour Lamégo.

A Lamégo, nous visitons le château de l’extérieur, puis nous allons visiter le sanctuaire de Nossa Senhora dos Remédios. Très joli bâtiment avec une église baroque, plusieurs fontaines et 617 marches si vous montez par l’escalier !!! nous avons vu une femme qui a monté les escaliers jusqu’à l’église sur les genoux, accompagnée d’une autre femme et qui priaient toutes les deux ; ensuite, elles ont fait plusieurs fois le tour du Chœur, toujours sur les genoux ; demandait elle pardon, ou souhaitait elle un miracle ? dur dur. 

   

      SANCTUAIRE                                                                  UNE FRESQUE

Nous peinons ensuite pour aller à Castro Daire car la route traverse la montagne et notre julie nous fait passer par des petites routes quelquefois non goudronnées !!! nous arrivons au camping à 19h et je déplace 4 fois le CC afin de pouvoir capter le satellite pour regarder la coupe de la ligue ; ouf, j’ai réussi, mais quelle tristesse : St Etienne perd 4 à 1 à Guingamp !!! sans commentaire.

 

25 septembre 2008 : Castro Daire vers Monsanto via Viseu, Gouveia et Manteigas.

Après avoir discuté avec un couple de canadiens du Quebec, nous prenons la route de Viseu. Ce couple de québecois, jeunes, est parti depuis 4 mois de Suisse, puis, en vélo avec une remorque, et avec deux enfants qui avaient au départ 2ans et 2mois, ils ont traversé l’Italie, la Sicile, la Provence, la Costa Brava, ils vont traverser le Portugal, puis faire une virée au Maroc avant de regagner le Quebec !!! quelle santé, avec 2 enfants en bas âge !!! cela fait 4 mois qu’ils sont partis, il leur reste 2 mois.

VISEU                                                                                        LA TETE DU VIEILLARD

Nous traversons Viseu avec son église et sa cathédrale, puis nous nous dirigeons vers Gouveia afin de traverser la haute vallée du Zêzère jusqu’à Covilha. Nous nous arrêtons pour manger au départ de cette route qui devrait être passionnante.

Montée sur Gouvéa avec beaucoup de rochers arrondis, dont la Cabeça do Velho(la tête du vieillard), qui se dresse sur un amas rocheux. Nous voyons aussi le Mondego qui prend sa source à 1360m d’altitude et qui est le plus long des fleuves entièrement portugais. Belle vue sur Manteigas et la vallée du Zézère. Descente avec forêts de pins de chaque côté, puis remontée après Mandeigas où nous découvrons beaucoup de sorbiers aux fruits rouges appréciés par les oiseaux. Descente enfin vers Covilha par une route à 1O% et très enlacée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                             HAUTE   VALLEE DU ZEZERE

        LES SORBIERS                                                                    MANDEIGAS

        LE MONDEGO                                                                  LES ANCIENS GLACIERS

Une journée avec de très beaux paysages de montagne et des panoramas splendides vers la vallée. Nous faisons halte au camping de Fundao.

 

26 septembre 2008 : Monsanto et Castelo branco.

Nous partons vers Monsanto, à ne pas confondre avec le célèbre fabricant de désherbants et d’OGM !!!!! C’est le village le plus portugais du Portugal. Sur cette route de moyenne montagne nous pouvons voir des cerisiers, des figuiers, des orangers, des oliviers, des vignes et des lauriers roses en fleur. Toujours des façades carrelées aux maisons ; à Vaio de Prazère, des lavandières (du Portugal) font leur lessive au lavoir communal.

                

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                            

l'incendie                                                                                                 les paysans

Nous visitons ensuite Monsanto, dont les maisons sont construites à même la roche, quelques églises et chapelles bien sûr, et le fameux Castelo d’où nous avons un panorama grandiose; il faut monter là haut et c’est raide ; nous achetons 2 bonnes bouteilles de vin rouge dans un petit bazar et un sac de figues pour le dessert. Monique achète une poupée de chiffons, c’est la poupée Marafona de la sainte croix. Elle est faite à partir d’une croix et symbolise Maia, la déesse grecque de la fécondité. Elle n’a ni yeux pour voir, ni bouche pour parler car la nuit de noces, elle est jetée sous le lit des mariés pour leur porter chance. De même, elle est placée sous le lit par mauvais temps pour chasser les orages.

       

 

 

 

 

 

Monsanto l'église                                                                          maison dans la roche

        

vue de Monsanto                                                                   panorama magnifique

Nous allons au camping de Castelo Branco pour passer une nuit paisible ; Monique préfère visiter demain, alors je vais en vélo en ville à 4 km car demain Internet n’est pas ouvert. Je reviens dans la pénombre après avoir mis le blog à jour. Demain nous visiterons la ville puis nous irons vers Castelo de Vide, Marvao puis si possible Elvas.

 

27 septembre 2008 : Castelo Branco vers Elvas via Castelo de Vide et Marvao.

Pas de bol, il n’y a pas de bus le samedi matin, alors, comme Monique ne veut pas pédaler !!!nous partons en CC jusqu’à l’entrée du centre ville où nous pouvons nous garer facilement. Vue des ruines du château, mais surtout, visite des jardins de l’ancien palais épiscopal : datant du 17ème siècle, ces jardins sont composés de plusieurs terrasses formant un ensemble composé de buis taillés, massifs de fleurs, pièces d’eau et statues baroques représentant divers personnages, signes du zodiaque et saisons. Très belle visite à ne pas manquer.

      

 

    les jardins de l'ancien palais épiscopal

  pour notre petit Paul: sa statue

         

les jardins                                                                                   

Nous faisons un tour de ville, puis direction Castelo de Vide, après avoir tourné en rond 20mn pour trouver la bonne direction !!!nous changeons de région, nous allons dans l’Alentejo.

Nous arrivons à  Castelo de Vide où nous découvrons un vieux village paisible avec des maisons blanches, des ruelles pentues et fleuries et la place D.Pedro V où se trouve l’office de tourisme où Monique se voit offrir une fleur en papier crêpon pour la journée mondiale du tourisme qui se fête aujourd’hui. Nous visitons le château, surtout le donjon du 12ème siècle, et de là haut, nous avons une vue pittoresque sur la ville et nous apercevons le village de Marvao qui se trouve à 12km et où nous allons dans quelques instants. Visite et photos sur la place du lavoir puis direction Marvao.

           

     

 

vue du chateau castelo de vide                                                      la place du lavoir

                      

                           

la place Dom Pedro castelo de vide                   une ruelle à Castelo de vide

Nous arrivons ½ h après dans ce petit village de 159 habitants. C’est un petit village médiéval fortifié perché au faîte d’une muraille de granit. Des ruelles étroites, fleuries qui grimpent et une impression de calme et très reposant. On y trouve également de nombreuses maisons blanches et des remparts imposants de granit qui s’intègrent parfaitement au paysage et rendaient ce château imprenable par son architecture. Du donjon, on découvre des panoramas exceptionnels, on aperçoit l’Espagne à quelques km et une vue magnifique des petits villages avoisinants. A l’entrée du château, nous découvrons un jardin formé de fleurs colorées, de buis taillé et de points d’eau.

       

le jardin de Marvao                                                                     vue du château

Publié à 07:58, le 26/09/2008, Castelo Branco
Mots clefs :

Portugal arrivée 1ère semaine

01:17, 23/09/2008 .. 2 commentaires .. Lien

19 septembre 2008 : Le Portugal

Nous nous levons un peu plus tôt, vers 8h et après une bonne douche, nous nous préparons à partir, après avoir fait les vidanges et le plein d’eau.

Je retourne sur la WiFi car hier, ce n’était pas terrible, et c’est pareil, alors, j’abandonne. Hier alors que je surfais, un camping cariste entre et à mon grand étonnement, je reconnais Jean-Pierre Rossi administrateur du site et forum du camping-car que j’avais rencontré pour la première fois à Tiznit au Maroc, je l’avais retrouvé à tout hasard à côté de nous à Atlantica parc à Agadir et le revoilà à Santiago !!!! C’est invraisemblable.

Nous nous renseignons sur la petite chapelle que nous voyons dans beaucoup de jardins et c’est un grenier à maïs ou un espigueros qui servait à conserver les légumes, pommes de terre et maïs, mais sert aujourd’hui de décoration d’après un espagnol. Au Portugal, ils servent de grenier à grain ou plutôt à maïs.

Nous roulons doucement vers le Portugal et quittons l’Espagne vers 15h ; nous allons d’abord visiter le Monte do Faro, à côté de Valença do Minho, altitude 565m, mais panorama superbe sur les collines boisées de la côte et l’océan et la vallée du Rio Minho parsemée de villages blancs. Beaucoup de fleurs dont bruyère, genets et colchiques, le tout photographié par notre artiste de service. En cours de montée, encore un coup du hasard, nous demandons la route à une dame qui parle bien français, elle a habité à côté de Clermont Ferrand et le comble, elle connaît José Barboza, un colombophile de notre région !!! que le monde est petit ;

 

Nous partons ensuite vers Carminha où nous visitons la place do Conselheiro Silva Torres avec une belle fontaine au centre et des constructions anciennes qui lui donnent un aspect médiéval ; bien sûr, des bars et terrasses tout autour de la place et nous en profitons pour déguster une bonne cerveza.

 

      

Visite de l’église paroissiale qui a été restaurée, style renaissance et plafond mudéjar en érable. En retournant au CC, nous croisons une « poissonnière » très gentille et Monique achète une dorade pour ce soir à la grande joie de cette dame et de son mari de pêcheur qui la prépare. Nous continuons notre route en faisant quelques photos du rio Minho et de l’église de Seixas, puis nous recherchons un endroit pour passer la nuit. Nous trouvons un camping à 14,80 euros ; finalement on décide de faire du sauvage et on roule le long de la mer pour enfin trouver un endroit où bivouaquent déjà 5 CC, c’est ce que nous voulions, nous sommes vraiment bien devant la mer avec un coucher de soleil d’un rouge intense !!! et nous allons manger de la dorade fraîchement pêchée.

 

20 septembre 2008 Viana do Castelo

Nous faisons le marché ce matin, nous achetons 10 sardines pour un euro, notre repas du midi, excellent. Après une visite de la ville, nous mangeons, puis direction Santa Luiza où nous visitons le belvédère et la basilique. Il y avait un mariage et un petit orchestre qui jouait une musique très émouvante. Très jolie vue sur Viana, nous ne regrettons pas cette visite.

Nous décidons vers 16h30 de trouver un lieu de bivouac près de la mer et de visiter Viana ; après plusieurs tours de la ville, nous finissons par trouver un terrain vague et nous nous installons à côté d’un CC belge que nous avions croisé dans notre recherche.

Nous allons visiter la ville, surtout le centre historique avec ses églises, ses beaux immeubles sculptés, ce sont des casa vraiment jolies. Nous apprécions le calme de cette petite ville qui fête ses 750 ans. Visite d’une exposition sur un voyage de 3 jeunes de Viana à Conakry, çà nous rappelle notre voyage au Mali.

Retour au CC, petit verre de Vinho Verde, puis on va manger. Demain, Ponte de Lima, Braga, Bom jesus et Barcelos.

 

20 septembre 2008

 

 

Lever tôt : un peu plus de 8 h !!!!! je fais une photo du pont Eiffel long de 600m sur le Lima. Nous faisons vite pour aller à Ponte de Lima où c’est la fête de l’artisanat et agricole (jardins). Nous nous arrêtons à 500m du centre sur un parking de garage et laissons le CC en sécurité à côté d’autres CC et bus.

Il y a un monde fou sur la fête et des stands dans toute la ville et sur les rives du Lima. Beaucoup de nourriture, vêtements, babioles, décoration, ustensiles et outils de jardins et des manèges. Nous avons aimé le concert donné par un orchestre sur la place, très beau et le défilé des tambours, assez typique et très dynamique.

Après un petit repas poulet frites riz, bière car j’ai commandé du vin rouge et c’était le vinho nuevo, imbuvable : on dirait du jus de raisin acide et on a préféré s’abstenir, seulement un petit verre. Çà ne vaut pas le beaujolais nouveau !!! en tout cas, il fait très chaud, lourd, 35 degrés dans le CC. On va se rafraîchir en altitude à Bom Jesus.

 

Nous partons donc vers Bom Jesus, près de Braga. Après plusieurs minutes d’attente, nous trouvons une place de stationnement difficilement, vu la foule. Nous visitons la basilique et les beaux jardins autour. Et oui, au Portugal, comme en Espagne, Italie, Pologne, les monuments à visiter sont souvent des édifices religieux, heureusement qu’ils diffèrent d’un pays à l’autre. Par exemple, les églises du chemin de St Jacques, celles d’Espagne et ici au Portugal, sont différentes : voir les photos. Les gens sont extrêmement croyants ici.

 

 

 

Vers 19h, nous redescendons pour trouver un bivouac, et c’est difficilement que nous trouvons un parking face à la mer à côté d’Esposente, à Ofir. Il pleut la nuit et fait du soleil le jour : c’est parfait.

Par contre la nuit ne fût pas si parfaite !!! oh oh quelle nuit !!! je me couche vers 23h et dormais bien lorsque je suis réveillé par un gars qui arrive vers le CC en chantant. Mais on entend que quelqu’unessaie de nous voler les vélos ; Monique se réveille en sursaut et frappe à la fenêtre au dessus de nos têtes où se trouvent les vélos d’ailleurs. Les gars, 2, surpris se sauvent ; je regarde dehors et voit un des deux ramasser un caillou et le jeter sur le CC, puis se sauver en courant. Le caillou atteint les tôles du CC et l’autre gars s’en va ; nous décidons de ne pas rester ici car ils risquent de revenir et de casser les vitres ; j’enfile un short et me prépare à partir quand je vois les gars revenir. Je n’hésite donc pas et nous repartons dans l& nuit au terrain vague de Viana de Castelo où nous avons dormis la nuit dernière. A une heure du matin passée, nous commençons à dormir après ces émotions.

 

22 septembre 2008 : Viana de Castelo Amarante

 Nous nous levons vers 9heure afin de récupérer de cette nuit mouvementée et vers 11h, nous voyons arriver notre ami JP Rossi avec 3 autres CC ; c’est impensable de le retrouver  à plusieurs endroits ainsi qu’un autre CC rencontré au Maroc.

Nous partons vers midi pour Barcelos, où nous nous installons sur le parking du centre ville, nous mangeons, puis visite de la ville. Un petit coup d’internet gratuit à L’Office du Tourisme, puis visite du pont médiéval, de l’église, de l’église paroissiale et du palais des ducs de Bragance en ruine ; le musée de la poterie fermé le lundi. Belles photos avec les coqs, car Barcelos est la ville des coqs. En bref, l’histoire dit qu’un pèlerin condamné à être pendu pour vol, tente une dernière démarche et implore la protection de St Jacques, et avisant le coq rôti destiné au repas du juge, déclare que pour preuve de son innocence, le coq se lèvera et chantera. Le miracle a lieu, le coq se lèvera et chantera et le juge libère le pèlerin qui en souvenir fait ériger un monument qui se trouve au musée archéologique.

Nous partons ensuite vers Amarante car il se fait tard et nous voulons dormir dans un camping ce soir pour nous reposer et refaire les pleins ; nous arrivons vers 20h.

Nous rencontrons beaucoup de personnes qui parlent français, dont beaucoup ont travaillé en France, puis sont revenus au pays et d’autres sont nés en France et sont venus vivre au Portugal avec leurs parents.

 Le pays a beaucoup évolué depuis 30 ans, quand nous étions venus en vacances, et maintenant le niveau de vie est identique, c’est impressionnant, c’est comme l’Espagne et l’Italie qui ont tous progressé et nous avons stagné. Le coût de la vie a également grimpé, puisqu’il est identique au nôtre ; il y a également beaucoup de travaux sur les routes, d’où les problèmes rencontrés par notre GPS Julie ; nous avons remarqué également beaucoup de constructions d’appartements le long de la côte.


Publié à 01:17, le 23/09/2008, Barcelos
Mots clefs :

fin du chemin Le Puy vers St Jacques de Compostelle

07:14, 18/09/2008 .. 2 commentaires .. Lien
Voyage au Portugal 

1) La route de St Jacques de compostelle

 

5ème  jour : le 15 septembre 2008 ; de St Jean PP à Navarrete.

 

Ce matin, nous avons fait le marché de St Jean, achat de fromage, Irouléguy, dégustation vin et fromages et de pitchouli. (çà me rappelle un enterrement de vie de garçon hein Olive et Laurent ?)

Pendant que Monique finissait les courses, je suis allé au relais des pèlerins, internet gratuit, mais pas de prise USB !!!

Après manger, nous partons vers 14h pour Roncevaux par une route de montagne très sinueuse. Nous rencontrons des roannais dont le mari faisait les exercices incendie chez Bichon en 1992, et effectivement, je me suis rappelé de lui !!!!

Séance photo au « Rocher de Roland », il y a un vent frais.

 

Descente ensuite vers Roncesvalles,puis Pampelune et Puenté la Reina où nous visitons la ville, ruelles très étroites et 2 belles églises ; surtout la plus grande avec des statues toutes dorées à l’intérieur, splendide. Pas de photos car trop sombre.

 

 

Nous partons ensuite vers Logrono où nous dormons dans un camping à Navarrete car il se faisait tard pour trouver un bivouac sauvage. Demain, nous chercherons plus tôt.

Nous sommes passés en Espagne presque nous en apercevoir. Très jolis paysages de montagne, très vallonné.

Nous avons perdu 1h à Puenté la Reina car j’ai voulu mettre le blog à jour et je n’avais pas l’habitude sur un autre ordi, avec une clé USB et un clavier différent du mien ; il faudra excuser la mise en page.

 

6ème jour : le 16 septembre 08 ; Navarrete à Ponferrada

Lever très tard , vers 9h15, puis douche au camping et départ vers Léon.

Nous quittons la Navarre pour arriver en Castille où nous découvrons des paysages désertiques, mais quelques cultures de céréales, même des betteraves qu’ils arrosent.

Nous visitons le village de Nistal avec sa très jolie église, puis nous partons par les petites routes pour trouver un bivouac dans un petit village.

 Nous passons par Astorga où nous découvrons aussi une belle église, mais surtout une super cathédrale, avec une architecture super. Nous ne regrettons pas les difficultés pour y arriver par des rues très étroites.

Nous continuons ensuite notre route en passant par un joli village perdu dans la montagne, El Acebo,  avec des balcons en bois sur toutes les maisons et un passage très étroit pour le CC sur une route pavée en diagonale. Nous doublons de nombreux pèlerins aussi bien à vélo qu’à pied et vu les dénivellations, il leur faut beaucoup de courage, surtout sous cette température estivale.

Nous continuons notre route sous le soleil et nous descendons maintenant vers Ponferrada. Comme nous n’avons pas trouvé de bivouac dans la montagne, on a traversé 2 villages seulement, on s’arrête sur le parking du tennis avant  Ponferrada. Les joueurs viennent de partir, la nuit tombe et j’ai mis la télé, nous allons regarder Marseille/Liverpool. La dernière fois que j’ai regardé cette rencontre, en Sicile, Marseille avait gagné à Liverpool !!! bonne chance.

    

7ème jour : le 17 septembre 08 ; Ponferrada vers Santiago de Compostella.

 

Pas de bol, Marseille perd 2 à 1.

Nuit très calme, vers 7h, nous entendons le bruit des voitures, alors lever et départ vers Santiago, via : Villa franca del bierzo, Sarria, Guntin de pallares, Palas de rei, Arzua et Santiago.

La route est très vallonnée, beaucoup d’agriculture, un peu de vigne et une végétation fleurie (bruyère, genet, menthe) et des pins.

Bien sûr, des pèlerin sur la route, d’ailleurs nous prenons un estonien (Anton) et une finlandaise (Eeva) en stop et nous leur offrons le couvert ; ils sont épuisés car hier, ils ont marché 26km.

Quelques églises comme sur tout le chemin, de jolies maisons, mais une densité de population très faible ;

Nous arrivons vers 16h à Santiago et nous trouvons le camping à 2km du centre : le camping As Cancelas. Il est très grand, bien aménagé et permet de se connecter en WiFi, ce que j’espère faire demain. Nous sommes bien installés sur un emplacement un peu isolé et nous dégustons un verre de Jurançon à l’occasion de l’anniversaire de mon grand frère Jeannot !!!bon annif min tiot frère !!!!

Voilà, demain, je reprendrai la plume après la visite de Santiago.

 

8ème jour : visite de Santiago de Compostella ; 18 septembre 2008

 

Réveil à 7h23 par un SMS de mon neveu JM qui me souhaite un bon anniversaire, je me recouche, mais là, nous nous réveillons à 10h !!! et coup de fil de Jeannot, mon grand frère qui me souhaite un bon annif.

Nous partons à pied pour la visite de Santiago : 2km jusqu’au centre ville et surtout des églises.

On commence par l’église Santa Maria del Camino, puis la chapelle des Animas, l’église San Miguel dos Agros, le monastère San Martin Pinario que nous visitons. Ensuite, église San Fructuoso, puis une bonne paella avec une bonne bouteille de vin blanc Ribeiro que nous consommons sans modération : aujourd’hui, pas de conduite !!!

 

Ensuite, c’est la visite de la cathédrale construite à la fin du 11ème siècle, façade de Platerias, romane, avec des sculptures du 11ème et 12ème siècles.

  

 L’intérieur avec sa nef dorée, et nous avons pu photographié le botta de fumero pour mon petit frère, mais il était à l’arrêt.

 

Belle journée ensoleillée, et retour fastidieux pour cause de digestion et chaleur.

Demain, nous partons pour le Portugal.

 
Publié à 07:14, le 18/09/2008, Saint-Jacques-de-Compostelle
Mots clefs :

la route de St Jacques de Compostelle

05:49, 15/09/2008 .. 3 commentaires .. Lien
 

Voyage au Portugal

 

1) La route de St Jacques de compostelle

 

1er jour : le 11 septembre 2008 ;

Nous partons vers 16h après avoir fait tout ce qui était nécessaire pour 50 jours d’absence.

Nous allons chercher le double des clés du CC, puis direction Le Puy en Velay, départ de notre voyage qui commencera par le chemin de St Jacques de Compostelle ;

ci-joint une belle photo du Puy : la, Vierge.

Nous rencontrons le premier pèlerin, une femme à « Le Bouchet St Nicolas.

Après une déviation, bien des détours, nous décidons de nous arrêter sur l’aire communale de Langogne, 60 km avant Mende, juste face au lac de Naussac. Une bonne dizaine de CC.

De supers paysages sur la route, mais trop brumeux pour faire des photos.

 

 

La vierge du Puy                                                                                               le lac de Naussac  

2ème jour : 12 septembre 2008-09-12

Nous partons vers 9h du lac de Naussac où nous avons passé une bonne nuit sous la pluie qui nous a réveillés, en plus de la fraîcheur.

Nous prenons la direction d’Aubrac et nous sommes émerveillés de voir de si beaux paysages. Nous passons par Ste Eulalie où Monique achète sa viande à un boucher ambulant, puis nous allons au « bison d’Europe » où malheureusement, ce n’est pas le gérant que nous connaissions. Nous nous arrêtons à Albinas où nous mangeons face à la poste, puis direction le col des 3 sœurs à 1470m d’altitude, où nous voyons une coulée de lave où plutôt de basalte qui date de 7 millions d’années.

 la coulee de lave

la tour d Aubrac

 Nous allons à Aubrac où nous rencontrons pas mal de pèlerins dont beaucoup d’étrangers et nous y visitons l’église, la tour aux anglais  

avant de partir vers Castelnau montratier où  Monique photographie les moulins à vent.

 

 

Nous passons ensuite à Moissac où nous visitons l’église abbatiale et ses jolies statues extérieure

 

Nous filons ensuite à Beaumont de Lomagne pour passer la nuit sur l’aire de service bien aménagée.

 

3ème jour : 13 septembre 08, Beaumont/Oloron

Nous partons doucement toujours par les routes touristiques vers Auch, Aire sur Adour qui est une très jolie ville où nous photographions l’Adour

et où nous rencontrons des cars de pèlerins qui vont voir le Pape à Lourdes. Visite de la ville, puis direction Oloron Ste Marie après la traversée de Pau et la visite d’un Chais de Jurançon : le Château Joli sur la route des vins de Jurançon.

Dégustation d’un blanc sec, puis doux, pour terminer par les vendanges tardives, où le prix de la bouteille passe de 5,5 euros pour le sec à 11euros le doux et pour 50cl de vendange tardive : 17 à 34 euros. Nous achetons 4 bouteilles pour notre consommation personnelle. Nous arrivons vers 18h30 à Oloron et après la visite de la ville traversée par le gave d’Oloron, nous décidons de dormir sur l’aire de CC ici. Nuit très calme.

 

le gave d oloron

4ème jour : 14 septembre 08. St Jean Pied de Port

Ce matin, réveil tardif à Beaumont, puis direction St Jean pied de Port ;

     

Toujours de très beaux paysages, nous croisons 2 chevaux et un poulain en liberté dans la montée d’un col !!!! Nous arrivons à St Jean PP vers 12h30 et vu les difficultés pour stationner, nous décidons de nous installer sur l’aire de CC.

 Après manger et une petite sieste, nous visitons la citadelle de Vauban, la ville très touristique avec de nombreux pèlerins qui viennent pour dormir ou prendre des renseignements.

Vers 18h, rentrée au CC et soirée calme : infos, repas et dodo ;

Demain, nous essaierons de nous connecter sur internet et de remplir le blog !!!!

Nous ferons un tour sur le marché paraît-il intéressant le lundi.

 


Publié à 05:49, le 15/09/2008,
Mots clefs :

qui sommes nous

10:15, 3/09/2008 .. 5 commentaires .. Lien
  QUI SOMMES NOUS ? Jeunes retraités , nés en 1945 et 1946 chez les cht'is dans le Nord , nous habitons maintenant le Forez et avons acheté un camping car en 2006.      

Monique est Artiste peintre       

Monique est artiste peintre

             André et ses pigeons   

André est colombophile et joue au tennis de table

                                        tous les deux ont la passion des voyages.      Trois enfants sont issus de cette union: Cécile , Sandrine et Franck qui ont chacun deux enfants: François et Paul , Maxime et Ludivine , puis Léo et Robin.

la famille au complet 

J'oubliais Biscoth , notre petit chat , qui nous accompagne toujours , sauf au Mali.En 2006 , nous avons visité Venise , puis en septembre la Pologne et en novembre le Maroc.En 2007 , nous sommes allés en Sicile et bien sûr l'Italie : très beau pays.

Biscoth

Biscoth, notre petit chat

en 2008 , malgré les problèmes survenus fin 2007 en Mauritanie , nous sommes allés au Mali , via l'Espagne , le Maroc et la Mauritanie , soit 16520km d'un super voyage avec pleins de souvenirs. 

Monique

Monique et les enfants, ici au MALI.

en août 2008, nous avons visité l'Angleterre et plus précisément la Cornouaille en camping car avec deux de nos petits enfants: François et Paul;

Paul à Arundel Castle  

PAUL, chevalier d'Arundel Castle             

François à Arundel                                                             

en septembre/octobre 2008, nous allons partir au Portugal, toujours en camping car et ce blog devrait vous permettre de nous suivre sur la route ;

 
Publié à 10:15, le 3/09/2008, Montbrison
Mots clefs :

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Amis
Album photos

Où suis-je actuellement ?






Menu


Rubriques


Derniers articles

de Porto a Jovim chez Maria et Carmindo
Le colombodrome de Mira
Montemor o Velho, Coimbra et Conimbriga
Fatima et Tomar le couvent du Christ
Sinta, Obidos, Alcobaca, Batalha,

Amis

daniel